Social

LNHB

Impérial à Trois-Rivières, le Mobux se qualifie pour les séries!

C’est dans la tempête que l’on reconnait les vrais leaders. Voilà ce qui était affiché dans le vestiaire avant le programme face au Glissières Desbiens de Trois-Rivières. Parions qu’à la suite du balayage réalisé par ses ouailles, Stéphane Legault doit être particulièrement fier du travail accompli.

Malgré une nette domination au chapitre du temps de possession, des tirs au but et des chances de marquer, le Mobux a profité au maximum des chances qu’ils ont créé et ont signé deux victoires leur permettant ainsi de se qualifier officiellement pour les séries éliminatoires de la LNHB.

Il est impératif de souligner le boulot colossal réalisé par plusieurs vétérans.

Gabriel Parent au sommet de son art!

Le #31 a sans aucun doute connu sa meilleure sortie depuis qu’il enfile le chandail du Mobux. Sur un total de 88 tirs reçus, il en a bloqué pas moins de 81. Oh et si vous étiez sur place, vous songez encore à cette séquence complètement folle, au cours du deuxième match, où Parent avait des airs de Dominic Hasek… D’ailleurs, on vous invite à vous rendre sur les médias sociaux de l’équipe pour revoir le tout…

Anthony Caron au coeur de toutes les charges!

Toujours sur le plan défensif, le fan club d’Anthony Caron a doublé au cours du dernier weekend. L’homme aux trois poumons a bloqué des tirs avec toutes les parties de son corps tout en tuant à lui seul une pénalité complète. Vous ai-je dit qu’il a fini son programme avec un total de 4 buts?

Une attaque explosive et opportuniste!

À l’attaque, Anthony Beauregard et Kevin Kuczmarski ont géré de main de maitre. Pendant que le premier marquait le but gagnant en prolongation lors du match inaugural, le #88, lui, menait la charge lors du deuxième match signant une performance sans bavure de 2 buts tout en préparant le but d’assurance d’Antoine Bédard. Comme on dit en grec : καπέλο, Kucz! (Chapeau, Kucz)

Anthony Beauregard joue les héros en prolongation! (match #1)

Très tôt dans le match, on a pu constater que Gabriel Parent allait encore une fois être au coeur de la stratégie défensive du Mobux. À plus d’une occasion au cours des premières minutes de jeu, le cerbère se signala avec d’importants arrêts de la jambière.

Après une première période sans but, le Mobux prit les devants en début de second engagement. Alimenté par Maël Plante, Anthony Caron fila à toute vitesse et prit facilement la mesure de Kevin Auger à l’aide d’un tir vif.

À partir de ce moment, on a senti la formation de McMasterville prendre l’ascendant. Kevin Kuczmarski, lui qui était sur une bonne lancée, frappa le poteau des buts après une magnifique feinte du revers. Sur ce même avantage, Anthony Beauregard est passé bien près de doubler l’avance des siens, mais son tir a longé la ligne des buts.

Quelques instants plus tard, Maël Plante reçut directement la balle de son gardien avant de filer seul devant Auger qu’il battit à l’aide d’un tir précis.

Les locaux ont rétréci l’écart avant la fin de la période. Depuis l’enclave, le meilleur buteur de la LNHB, Maxime St-Cyr, s’est vu servir une magnifique passe et son tir sur réception a frappé l’intérieur du poteau pour se retrouver ensuite derrière Parent.

Tout juste avant la fin de la période, Sylvain Ouellette s’est retrouvé près du filet de Parent et, après un demi-tour sur lui-même, il a trouvé l’espace grâce à un tir bas du revers.

Tout était donc en place pour une troisième période particulièrement enlevante! Le coup d’éclat est venu alors qu’il ne restait que 4 minutes à la rencontre. Pierre-Olivier Ouellet, après avoir intercepté une passe en zone défensive, a foncé tête baissée en zone ennemie et a repéré Anthony Caron sur l’aile gauche qui n’a eu qu’à rediriger derrière Auger.

En fin de rencontre, les locaux ont retiré leur gardien à la faveur d’un attaquant supplémentaire. La stratégie a rapporté ses dividendes lorsque Olivier Levasseur est parti du coin pour exécuter une belle feinte du revers et placer la balle du côté du bloqueur.

Avec seulement 28 secondes à faire, alors à court d’un homme, le Mobux devait tenter de prolonger la rencontre au-delà du temps réglementaire. C’est ce qui s’est produit notamment grâce au brio d’Anthony Caron et de Gabriel Parent!

De part et d’autre, les charges offensives ont été nombreuses au cours de la période de prolongation. Finalement, un tir des poignets d’Anthony Beauregard, à travers la circulation, s’est frayé un chemin dans la lucarne semant ainsi la joie au banc du Mobux

Kevin Kuczmarski sonne la charge! (match #2)

La troupe de Stéphane Legault a repris là où elle avait laissé à la fin du match précédent. Dans les premiers instants de la rencontre, Samuel Houle a récupéré un retour de lancer en coin de patinoire avant de remettre rapidement à Kevin Kuczmarski qui a poussé un tir sans avertissement qui s’est logé dans la lucarne.

Puis, la machine offensive s’est mise en marche! Anthony Beauregard, après avoir récupéré son retour de lancer, refila de l’autre côté à Patrick Johnston qui ne manqua pas pareille occasion.

Quarante secondes plus tard, Alexandre De Grandpré ajoute son grain de sel avec son 2e de la saison. L’annonceur-maison n’eut même pas le temps d’annoncer le but des visiteurs que Kevin Kuczmarski marquait son deuxième de la rencontre.

Au final, c’est une récolte de 3 buts en seulement 47 secondes.

En début de 2ème période, alors que les locaux tentaient tant bien que mal de revenir dans le match, Patrick Johnston assomma littéralement ceux-ci avec son deuxième but du match lors d’un revirement. Ce but chassa d’ailleurs du match le partant de la formation trifluvienne qui fut remplacé par ?? Guillemette.

Passé la mi-période, Gabriel Parent montra aux spectateurs réunis pourquoi il avait été choisi au tout premier rang du repêchage d’expansion. Il vola à trois reprises, directement dans l’enclave, un joueur adverse s’étira de tout son long!

Toutefois, avant la fin de la période, les locaux trouvèrent le moyen de rétrécir l’écart à trois buts.

Une seule période séparait les hommes de Stéphane Legault d’un doublé… et une possible qualification pour les séries de fin de saison.

Avec un peu moins de 8 minutes à faire, Anthony Pelletier compléta habilement une manoeuvre initiée depuis l’aile gauche lorsqu’il prit la mesure de Gabriel Parent à l’aide d’un tir précis en provenance de l’enclave.

Puis, deux minutes plus tard, Jérémy Plourde se servit du défenseur comme écran avant de placer la balle dans la lucarne. Un tir de toute beauté!

C’était sans compter sur les prouesses de Kevin Kuczmarski qui intercepta une passe dans l’enclave avant de remettre à Antoine Bédard qui redirigea derrière le gardien!

En fin de rencontre, Anthony Caron ajouta deux filets dans une cage abandonnée. Cela lui permet donc d’atteindre les 9 buts cette saison, un sommet personnel.

Dans le carnet de Samuel Pellerin…

  • Les deux s’amusent comme larrons en foire! = Le duo Anthony Caron-David Dagenais est particulièrement chiche alors qu’il est demeuré parfait (3 en 3) en désavantage numérique! Ils sont maintenant à 89% d’efficacité depuis le début de la saison.
  • Programme de 5 points pour le #97 du Mobux, lui qui connait une saison du tonnerre!
  • Déjà un 12e but pour Patrick Johnston, meilleur de l’équipe à ce niveau!
  • Deux victoires pour Gabriel Parent, 81 arrêts sur 88 tirs au but, 0,920% d’arrêt = impérial!

More in LNHB