Social

LNHB

McMaster prend l’exclusivité du 3e rang dans l’Ouest!

Vendredi soir dernier, à Anjou, le Mobux est parvenu à récolter 3 précieux points face aux Huskies, des rivaux directs dans la course aux séries éliminatoires. Patrick Johnston, lors du match #2, est venu hanter son ancienne équipe en inscrivant le but gagnant en prolongation.

De retour à domicile le lendemain soir, la troupe de Stéphane Legault a baissé pavillon dans le premier match avant d’offrir à leurs partisans une fin de match complètement folle signant un gain in extremis de 2-1 face aux Hawks de Mirabel. Fred Gagnon, fumant avec 32 arrêts, et Kevin Kuczmarski, avec les deux buts du match, ont pavé la voie à une victoire particulièrement importante.

Kevin Gauthier ajoute du sang neuf!

Par ailleurs, les équipes de la LNHB avaient jusqu’à dimanche 15h pour compléter leur formation en prévision des séries éliminatoires. Le Mobux a ajouté à son effectif le joueur U23 Trystan Zakorzermy, jeune homme originaire de la région de Sherbrooke qui est âgé de 20 ans.

Celui qui peut évoluer autant à l’attaque qu’à la défense a pris le temps de commenter la signature qui lui permettait de rejoindre les rangs de la troupe de Stéphane Legault.

Je suis très content d’avoir l’opportunité d’évoluer pour le Mobux! L’organisation semble déjà très chaleureuse et j’ai bien hâte de leur montrer mon savoir-faire. Go Mobux Go!

Mobux récolte un point important! (match #1 vs Anjou)

De retour dans la formation, Kevin Kuczmarski sut tirer avantage de la première supériorité numérique de la partie tôt dans l’engagement. Bien alimenté par Pierre-Olivier Ouellet, le #88 reçut la balle directement dans l’enclave. Puis, il servit une feinte magistrale au gardien des Huskies, le sortant pour ainsi dire de ses souliers et marqua facilement du revers!

Il fallut attendre la deuxième période afin de voir les locaux répliquer. Avec un homme en plus sur la surface, le meilleur pointeur des Huskies, Jean-Simon Robidoux laissa partir un tir sur réception qui ne laissa aucune chance à Gabriel Parent.

Le gardien du Mobux joua de malchance en milieu de période lorsque le tir de Francis Caisse passa au-dessus du filet avant de rebondir dans son dos et se frayer un chemin derrière la ligne des buts.

Par la suite, il était facile de voir que la chimie entre Kuczmarski, David et Ouellet opérait alors que le trio était au coeur des principales charges offensives du Mobux.

Comble de malchance, alors qu’il ne restait que 4 maigres secondes au cadran, les locaux doublèrent leur avance alors que Pierre-Olivier Ouellet se trouvait au banc des punitions.

Au tout début du dernier tiers temps, la porte s’ouvrit alors que Francis Caisse fut chassé pour obstruction. Il n’en fallait pas plus pour que Pierre-Olivier Ouellet décoche un tir frappé dont lui seul a le secret pour ramener l’écart à un seul but.

Puis, en l’espace de 61 secondes, la troupe de Stéphane Legault marqua à deux reprises pour prendre ainsi les devants. D’abord, Matthew David, depuis le cercle des mises en jeu, trouva la faille chez Marc-Antoine Dufour. Ensuite, les jeunots firent un peu de magie sur la surface. Bien alimenté par Gabriel Fredette, Maël Plante prit de vitesse le gardien des Huskies depuis l’enclave!

Quelques instants plus tard, alors qu’Anthony Beauregard se trouvait au cachot, les locaux crurent bien pendant un instant avoir créé l’égalité. Brillante jusque là, Gabriel Parent réalisa l’arrêt du match alors qu’il s’étira de tout son long pour voler un but certain à un joueur des Huskies qui se trouvait complètement seul sa gauche!

Toutefois, il ne put rien faire sur le tir sur réception de Sébastien Vanier qui vint lors d’un désavantage numérique alors qu’il restait un peu moins de 4 minutes à faire.

En prolongation, personne ne testa sérieusement le filet si bien qu’on se dirigea en tirs de barrage.

Le premier à trouver le fond du filet fut Kevin Kuczmarski grâce à une brillante feinte du côté fort. La réplique vint toutefois immédiatement chez les locaux.

Celui qui trancha finalement le débat fut Jean-Simon Robidoux qui fit bouger les cordages à l’aide d’une brillante feinte droite gauche.

Johnston joue les héros! (match #2 vs Anjou)

À l’occasion du deuxième match, les deux formations amorcèrent la rencontre avec des changements au poste de gardien de but. Pour cet important duel, coach Legault faisait confiance à Guillaume Vermette.

L’entraineur-chef n’eut pas à attendre bien longtemps avant de voir les siens prendre les devants. Matthew David prit par surprise le vétéran Pierre-Olivier Girouard dès la première minute.

La réplique vint presque aussitôt alors que Francis Caisse, à la toute fin d’un avantage numérique, poussa une rondelle libre derrière le cerbère du Mobux.

Le #39 se signala par contre avant la fin de la période lorsqu’il se dressa par deux fois lors d’une échappée.

Avant la fin de la période, Patrick Johnston fut victime d’un solide double-échec de Jean-Simon Robidoux ce qui plaça le Mobux en avantage numérique.

La deuxième période sourit aux protégés de Stéphane Legault. Guidés par le brio de Guillaume Vermette devant le filet, l’attaque produisit 3 buts en l’espace de 4 minutes. D’abord, Anthony Beauregard, depuis le cercle des mises en jeu, toucha la cible avec un tir extrêmement précis au-dessus de l’épaule droite du gardien.

Puis, après avoir pivoté sur lui-même, deux minutes plus tard, Matthew David permit aux siens de gouter à première avance de deux buts dans le match lorsqu’il prit de vitesse Pierre-Olivier Girouard.

Finalement, après une magnifique montée d’Anthony Beauregard, Pierre-Olivier Ouellet sauta sur un juteux retour de lancer et porta l’avance des siens à trois buts.

Cependant, les locaux répliquèrent avant la fin de la période. Ennuyé par la circulation devant lui, Vermette ne put stopper le tir provenant du centre de la surface de jeu.

Avant la fin de la période, David Fontaine, bien posté à l’embouchure du filet, poussa doucement la balle derrière la ligne des buts… alors qu’il ne restait que 90 secondes à l’engagement.

En troisième période, avec un peu plus de 7 minutes à faire, Jonathan Gagné se débarrassa de la couverture défensive du Mobux avant de battre Vermette à l’aide d’un tir vif.

C’était donc retour à la case départ…

Par la suite, les locaux prirent les devants en vertu d’un jeu de passes parfait. Olivier Bernier et Jean-Simon s’échangèrent la balle lors d’une descente à 2 contre le gardien avant que le #98 profita d’un Guillaume Vermette sans défense pour trouver le fond du filet.

Question de calmer ses troupes, Stéphane Legault appela tout de suite son temps d’arrêt.

Malheureusement, le Mobux fit preuve d’indiscipline alors qu’il restait un peu plus de 5 minutes à faire et cela aurait pu leur couter cher. Toutefois, Maël Plante se chargea de ramener les deux équipes à égalité. Après avoir intercepté une passe en zone défensive, il fila sur l’aile gauche avant de brillamment glisser la balle entre ses jambes et remettre de l’autre côté à Jeffrey Bradley qui compléta la manoeuvre!

Alors que l’on croyait se diriger en prolongation, Alexandre Caron prit le gardien adverse par surprise avec un tir depuis le centre de la surface. C’était l’extase au banc du Mobux.

Les réjouissances furent malheureusement de courte durée alors que David Fontaine jeta une véritable douche d’eau froide sur la bande à Stéphane Legault alors qu’il trompa la vigilance de Guillaume Vermette avec un tir bas du côté du bloqueur.

En prolongation, le suspense ne dura pas très longtemps. Au coeur de nombreuses poussées au cours de la soirée sans toutefois parvenir à compléter, Patrick Johnston choisit merveilleusement bien son moment pour marquer contre son ancienne équipe! Par ailleurs, il s’agissait du premier gain en carrière dans la LNHB pour Guillaume Vermette.

Un gain qui pourrait s’avérer particulièrement important d’ici la fin de la saison…

L’indiscipline coule le Mobux! (match #1 vs Hawks)

Les nombreux partisans réunis au Centre Dek L’Échappée virent leurs favoris prendre les devants très tôt dans la rencontre. Après avoir contourné le filet, Anthony Beauregard aperçut du coin de l’oeil Pierre-Olivier Ouellet et lui refila rapidement la balle. Le #71, légèrement en déséquilibre, trouva tout de même le moyen de diriger un tir frappé qui surprit le gardien entre les jambières.

Avec un peu moins de 4 minutes à faire, une percée offensive de Pierre-Olivier Ouellet et Patrick Johnston força les Hawks à écoper d’une pénalité.

Les visiteurs purent à leur tour installer leur attaque massive en début de deuxième engagement. Marc-André Trudeau, sur l’aile gauche, dirigea une passe transversale que toucha Mikael Bellemare.

L’indiscipline des troupiers de Stéphane Legault leur couta cher mi-chemin dans la période. Devant se débrouiller à court d’un homme pendant 3 minutes, en raison de pénalités à Gabriel Parent et Anthony Beauregard, le Mobux encaissa pas moins de 2 buts, perdant ainsi la priorité acquise en première période.

Puis, 3 minutes plus tard, un tir de Benoit Jutras, depuis le cercle de mise en jeu central surprit Gabriel Parent au-dessus de l’épaule gauche.

Gabriel Fredette et Anthony Caron redonnèrent vie aux partisans sur place lorsque le premier récupéra habilement une balle dans le coin avant de remettre au #97 qui était fin seul dans l’enclave.

Toutefois, avant la fin de la période, Antoine St-Denis trouva la faille chez Gabriel Parent qu’il déjoua d’un bon tir vif alors qu’il ne restait que 36 secondes à faire en deuxième.

Avec un retard de deux buts, la bande à Stéphane Legault se devait de sortir avec force si elle voulait revenir de l’arrière et prendre l’ascendant.

Alors que l’on sentait que l’attaque était sur le point de débloquer, l’ancien du Mobux, Alexandre Guibord, choisit bien son moment lors d’une contre-attaque sur l’aile droite pour battre Parent à l’aide d’un rapide.

À la 7e minute, lors d’une attaque massive, Matthew David repéra Kevin Kuczmarski sur l’aile opposée. Sa passe soulevée, alors qu’elle se trouvait toujours dans les airs, fut déviée habilement par le #88!

En fin de match, alors que Gabriel Parent se trouvait au banc à la faveur d’un attaquant supplémentaire, les visiteurs ajoutèrent un but dans un filet désert.

Fred Gagnon et Kevin Kuczmarski provoquent un feu d’artifice! (match #2 vs Hawks)

Pour aller chercher la victoire la plus importante de la saison jusqu’ici, Stéphane Legault pouvait compter sur Fred Gagnon devant le filet du Mobux. Le vétéran au calme légendaire se dressa rapidement face aux premières charges des Hawks en début de match.

Signe qu’aucune des deux équipes ne voulait commettre l’impair de donner le premier but, le jeu se déroula principalement à l’extérieur des zones dangereuses au cours du premier engagement.

Il fallut attendre la deuxième moitié du second engagement avant de voir une équipe s’inscrire au pointage. Après avoir accepté une passe de Marc-André Trudeau, Mikael Bellemare coupa dans l’enclave avant d’avoir raison de Fred Gagnon grâce à une superbe feinte du revers.

Le cerbère du Mobux put compter sur un peu de support offensif au début de la 3e période lorsque, comme cela avait été le cas la veille, Kevin Kuczmarski sut tirer profit de ses mains magiques et déjoua Hugo Talbot-Tassi grâce à une superbe feinte du revers depuis l’embouchure du filet.

Un but qui visiblement fit du bien au moral des troupes.

Avec 3 minutes à faire, Fred Gagnon réalisa le jeu du match. Se déplaçant sur sa gauche, il se jeta et vola un but certain en étirant le bras! Le jeu se déplaça aussitôt à l’autre bout et Kevin Kuczmarski, depuis l’enclave, décocha un tir parfait dans la lucarne semant la joie au sein d’une foule déjà survoltée!

En fin de rencontre, les Hawks pensaient bien pouvoir créer l’égalité en retirant leur gardien. C’était sans tenir compte du brio défensif d’Anthony Caron qui bloqua deux tirs frappés à bout portant!

Résultat des courses, le Mobux venait de signer son gain le plus important de la saison jusqu’ici!

Dans le carnet de Samuel Pellerin…

  • 82 mises en jeu en 24 heures. 62% d’efficacité pour Anthony Beauregard face à Anjou et Mirabel. Essaie d’égaler ça, Patrice Bergeron! 😉
  • Au moment où la troupe de Stéphane Legault est à la recherche de punch à l’attaque, Kevin Kuczmarski récolte 7 points en 1 seul weekend! #feudartifice
  • Vous vous cherchez une nouvelle combinaison chanceuse pour votre prochain achat de billet de loterie? On vous conseille les numéros gagnants suivants : 71-88-91. En effet, l’unité de Ouellet-Kuczmarski-Beauregard a complété le dernier weekend avec une récolte de 6 buts en 9 occasions en avantage numérique.
  • Fred Gagnon, lors du match #2, a réalisé 32 arrêts sur 33 tirs (0,975%). Pour les gardiens ayant joué un minimum de 5 parties : 0,932% d’arrêts (1er rang), 2,43 moyenne de buts alloués.

More in LNHB