Social

LNHB

L’opportunisme et la profondeur du Mobux font la différence!

Pas de doute, tous les spectateurs réunis au Dek L’Échappée repartirent à la maison les yeux illuminés après la spectaculaire performance de leurs favoris face aux Gold and Blue de Boucherville.

Dans le premier match, la formation du Richelieu se donna une priorité de 5 buts avant la fin du premier engagement et ne regarda plus jamais derrière triomphant au final par le pointage de 9-4. Pierre-Olivier Ouellet se distingua avec une faste récolte de 2 buts et de 2 passes. Ne voulant pas être en reste, Anthony Caron récolta, quant à lui, son premier tour du chapeau en carrière.

Quant au second affrontement, ce fut l’affaire des joueurs de profondeur du Mobux. David Dagenais, impérial sur le plan défensif, Maël Plante, opportuniste dans l’enclave et Frédéric Gagnon, invincible devant son filet ont pavé la voie à un gain de 2-0. Grâce à ses deux victoires, la troupe de Stéphane Legault prend la tête de la division Ouest.

L’attaque explose en première période!

Jouant du jeu inspiré, les troupiers de coach Legault s’inscrivirent rapidement à la marque. D’abord, à la suite d’un revirement, Patrick Johnston se présenta seul devant Mytia Moisseron et le déjoua habilement avec une brillante feinte du revers.

Puis, quelques instants plus tard, après avoir contourné rapidement le filet, Anthony Caron surprit le cerbère du Gold and Blue en le prenant de vitesse avec un « wrap-around ».

Les visiteurs assurèrent la réplique deux minutes plus tard, lorsque Benjamin Corbeil trouva un mince espace disponible au-dessus de l’épaule droite de Gabriel Parent.

Ce fut là le dernier moment de réjouissance pour les hommes en blanc. L’attaque du Mobux se déchaina avec 4 buts avant la fin de la période. Pierre-Olivier Ouellet, avec un puissant tir frappé, redonna une priorité de deux buts aux siens. Puis, le festival Jérémie Paradis ravit les partisans massés aux abords de la surface. Par deux fois, il fit lever les gens de leur siège avec tirs précis, dont un en avantage numérique. Finalement, en désavantage numérique, Anthony Caron étourdit ses adversaires et fit bouger les cordages pour une deuxième fois dans le match.

Au deuxième engagement, Matthew David profita des dernières secondes d’avantage numérique pour inscrire le 7e filet des siens en vertu d’un tir bas.

Toutefois, les partisans du Mobux assistèrent à une séquence qui dut leur rappeler de douloureux souvenirs. Encaissant un dur contact en raison d’une charge d’un attaquant du Gold and Blue, Gabriel Parent dut quitter le match de façon préventive et céder sa place à Frédéric Gagnon. Plus de peur que de mal dans son cas.

Le gardien fraichement débarqué dans le match céda peu de temps après son arrivée. Benjamin Corbeil, avec son deuxième du match, redonna un peu de vie au banc des siens alors que l’écart était de 5 buts.

Peu de temps avant la fin de la période, Julien Bellavance marqua le 3e filet des siens alors qu’il glissa la balle doucement tout juste au dessus de la jambière de Frédéric Gagnon.

En troisième période, on pouvait clairement voir la tension monter entre les deux équipes. Même que les discussions s’envenimaient jusque sur le banc des joueurs alors que les deux entraineurs en avaient long à se dire.

En fin de rencontre, l’indiscipline ouvrit la porte aux hommes de Stéphane Legault. Le capitaine se vit offrir suffisamment de temps et d’espace pour décocher un boulet qui passa entre les jambières de Jean-François Bernard.

Après avoir vu le Gold and Blue marquer un 4e filet, Anthony Caron se chargea de freiner d’un coup sec les aspirations adverses en complétant son tour du chapeau dans un filet désert.

Dagenais, Plante, Bédard et Gagnon pavent la voie!

Pour le deuxième match du programme, Stéphane Legault faisait confiance à Frédéric Gagnon devant la cage du Mobux. Celui-ci se débrouilla fort bien en début de match réalisant plusieurs arrêts-clés. À l’autre bout, Mytia Moisseron, qui avait été chassé du match plus tôt en soirée, avait visiblement retrouvé son aplomb.

D’ailleurs, le cerbère du Gold and Blue se distingua passé la mi-période lorsqu’il réalisa son plus bel arrêt de l’engagement alors que Patrick Johnston s’amenait fin seul devant lui. Malheureusement, pour les partisans du Mobux, le tir frappé du #10 trouva son chemin jusqu’au plastron du gardien…

En deuxième période, Anthony Beauregard passa bien près d’inscrire le premier but du match, mais son tir sur réception se buta à la jambière de Moisseron.

Ce fut ensuite au tour de l’unité en désavantage numérique de se faire sentir sa présence. David Dagenais et Anthony Caron unirent leurs forces et muselèrent complètement l’attaque bouchervilloise.

Tout juste avant la fin de la période, Frédéric Gagnon eut droit à l’aide de ses poteaux… deux fois plutôt qu’une! L’avantage numérique des visiteurs parvint à s’installer et à se donner de bonnes lignes de tirs.

Ne baissant jamais les bras, les visiteurs chargèrent le filet du Mobux, mais durent se frotter à un David Dagenais en grande forme. Que ce soit pour bloquer des tirs, pour faire le ménage devant le filet ou bien pour écouler le temps dans le coin de la patinoire, le gentil géant se dressa tel un rempart.

Soupir de soulagement pour les partisans du Mobux au début du troisième tiers temps lorsque Antoine Bédard servit une passe sublime à Maël Plante qui n’eut qu’à dévier la balle derrière le gardien.

Puis, à la reprise, Anthony Caron profita d’un revirement en zone centrale pour s’échapper devant le gardien du Gold and Blue… qu’il déjoua à l’aide d’un tir vif.

More in LNHB