Social

Uncategorized

Le Mobux bataille ferme mais s’incline 5-4 en prolongation

On ne pourra pas accuser les joueurs du Mobux de ne pas avoir tout laissé sur la surface. Dans un match où les deux équipes se sont échangé les devants tout au long de la rencontre, la troupe de Kevin Gauthier a subi une défaite honorable de 5-4 face aux Huskies d’Anjou.

Du même coup, cela sonnait le glas de la première saison dans la LNHB de la formation de McMaster alors qu’elle subissait l’élimination en deux matchs.

Jonathan Bertrand, Félix Meunier, Simon Chapdelaine et Samuel Houle ont été les marqueurs pour la troupe de Kevin Gauthier. Devant le filet des siens, Fred Gagnon a brillé faisant face à 45 tirs au but.

Dès le départ, McMaster est dans le coup!

Il n’a fallu que 27 petites secondes pour que le Mobux démontre qu’il était à entreprendre ce match sans lendemain. Jonathan Bertrand, inséré dans la formation pour le match #2, a donné raison à son entraineur quand il a complété une séquence initiée par Anthony Caron. On pouvait sentir la pression s’envoler au banc du Mobux. C’était normal, il s’agissait de leur premier filet de cette série!

À l’autre bout, devant son filet, Fred Gagnon était très alerte et en contrôle de son match. La deuxième menace sérieuse du Mobux est venue du bâton d’Anthony Caron. Le combattif attaquant a débordé le défenseur sur l’aile droite avant de feinter habilement le gardien sans toutefois parvenir à le battre.

Malheureusement, cela a semblé fouetter les locaux qui ont inscrit leur premier filet du match à la reprise. Le capitaine des Huskies, Marc-André Trudeau, a bien protégé la balle dans l’enclave avant de se retourner et de trouver le fond du filet avec un revers bien placé. Retour à la case départ!

À partir de ce moment, les deux équipes ont joué du hockey particulièrement serré. Chaque pouce de surface était extrêmement difficile à aller chercher.

Le Mobux laisse tout sur la surface!

Au tout début de la deuxième période, les locaux se sont donnés un air d’aller. À la 2e minute de jeu, ils ont pris les devants pour la première fois du match. Coupant devant le filet, Patrick Johnston a trouvé le mince espace disponible au-dessus de l’épaule gauche de Fred Gagnon.

Alors qu’une pénalité à retardement a permis à Kevin Gauthier d’envoyer un joueur de plus sur la surface, Matthew David a saisi la chance qui s’offrait à lui pour servir une passe précise à Félix Meunier qui s’est permis de laisser partir un solide tir sur réception qui s’est faufilé entre les jambières du gardien des Huskies.

L’acharnement de la troupe de Kevin Gauthier a rapporter ses dividendes avec un peu plus de 8 minutes à jouer. Simon Chapdelaine s’est démarqué et Gabriel Fredette l’a repéré habilement. Le tir sur réception du #7 n’a laissé aucune chance à Girouard. Puis, quelques instants plus tard, le Mobux a profité d’un avantage numérique.

Alors qu’on croyait que c’était l’occasion ou jamais d’assommer l’adversaire, ce sont plutôt les Huskies qui en ont profité. Marc-André Trudeau, encore lui, a fait dévier une passe savante d’un coéquipier. Par la suite, deux minutes plus tard, une descente à 2 contre 1 a permis à Patrick Johnston de marquer son deuxième du match, donnant les devants aux locaux par un but.

En toute fin de match, Kevin Gauthier a profité des deux dernières minutes pour retirer son gardien. Samuel Houle, bien posté devant le filet, a sauté sur un retour de lancer et a battu Girouard. Visiblement marqué par son but refusé lors de son dernier match à Anjou, il a pris bien soin de vérifier si le but était bon avant de lever les bras au ciel…

La prolongation sourit aux Huskies

Visiblement, aucune des deux équipes ne voulaient s’éterniser sur la surface. Ce sont finalement les locaux qui, avec un peu moins de 3 minutes écoulées en temps supplémentaire, sont allés cherche le but tant convoité. Coupant au centre de la surface, et profitant de la circulation devant Fred Gagnon, Samuel Pinard-Gauthier a laissé partir un tir frappé précis dans le haut du filet côté mitaine. Aucune chance sur la séquence pour le cerbère du Mobux.

Déception et fierté

Après la rencontre, on pouvait lire sur les visages beaucoup de déception provoquée par ce revers crève-cœur. Pourtant, tous sans exception étaient fiers de cette première saison dans la LNHB. L’entraineur-chef Kevin Gauthier ne tarissait pas d’éloges à propos de ses joueurs.

Nous n’avions vraiment pas aimé notre sortie vendredi à domicile. Le mot d’ordre était clair, il fallait rebondir. Même si la défaite fait mal car elle met un terme à notre saison, nous pouvons être fiers de notre réponse. Nous avons réussi à nous relever après une défaite difficile. Ce soir, l’écart entre les deux équipes était minime.

Dans la tête de celui-ci, tout le monde a accompli du boulot hors-pair, et ce, de la première à la dernière minute.

On l’a senti dès les premiers instants du match. Bertrand et Caron ont imposé un rythme d’enfer. Ça été payant pour Jo qui marqué dans les 30 premières secondes du match. Ça enlève beaucoup de pression dans ce temps-là. Nos vétérans ont ensuite montré le chemin. Houle, Ouellet, David et Chappy ont été incisifs et ça nous a permis d’y croire. Nos jeunes aussi ont pris de l’expérience. Je pense à des gars comme Fredette et Bégin qui ont bien fait.

En fait, les louanges pouvaient être dirigées vers chacun des joueurs du Mobux. C’était d’ailleurs le message à retenir après la rencontre.

Tous nos joueurs, du premier au dernier, ont tout laissé sur la surface. Ce fut un match âprement disputé. Et c’est de très bonne augure pour l’an 2 du Mobux!

More in Uncategorized